Ecrivain public : non au discount !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une écrivain public, correctrice et rédactrice à votre service

Nous avons tous entendu parler du discount, que ce soit dans le secteur alimentaire ou dans le tourisme. Dernièrement, il a également fait son apparition dans un domaine où personne ne l’attendait : la rédaction.

Métier très ancien, la profession d’écrivain public consiste en l’écriture, la réécriture et la correction de documents de tous types, qu’ils soient personnels ou professionnels. Courriers, mémoires étudiants, écrits professionnels, l’écrivain public est donc polyvalent. Notons également que ce métier attire de plus en plus de personnes qui souhaitent vivre de leur plume et qu’il en deviendrait presque tendance d’écrire pour les autres. Ces nouveaux arrivants ont pour autre particularité de proposer à leurs clients des prix bas, voire très bas. Il n’est donc plus rare de voir certains écrivains publics proposant d’écrire une lettre administrative pour quelques euros ou la correction d’un mémoire ou d’un récit de vie pour 50 centimes la page. Une pratique nouvelle et surprenante !

Aussi, ces tarifs plus que réduits parviennent-ils à séduire une large clientèle qui a de petits moyens et qui grâce à cela a la possibilité de se faire assister par un écrivain public. Ceux-ci ne sont absolument pas coupables, puisqu’il est bien humain de choisir à prestation identique le tarif le plus intéressant. Le problème est plutôt du côté des professionnels eux-mêmes, ce qui mène à se poser de multiples questions.

Comment peut-on vivre de son métier si les prix pratiqués ne correspondent pas à la réalité du travail accompli ? Comment peut-on maintenir un bon niveau de qualité si la gamme de tarifs proposée oblige l’écrivain public à travailler bien plus pour avoir un chiffre d’affaires décent ? Cela n’entraîne-t-il pas enfin un discrédit de la profession si une grille tarifaire moyenne n’est pas mise en place ?

En somme, beaucoup de questions que se posent aujourd’hui les écrivains publics. Eux qui ambitionnent tant de faire connaître et reconnaître leur si beau métier. Eux qui oeuvrent au quotidien aux côtés de leurs clients et qui placent l’humain au centre de leurs prestations. Eux finalement qui cherchent à vivre leur métier-passion en faisant dignement face à la concurrence et en tentant de gagner leur vie. Alors faut-il céder à cette guerre des prix pour survivre ?

Pour Virtual Papyrus, écrivain public - rédactrice et correctrice, le plus sage est de se tenir éloignée de cette guerre des prix. Afin de continuer à proposer à ses clients des prestations de qualité et de pouvoir prendre de temps d’écouter et de conseiller, sa grille tarifaire sera maintenue. Une décision claire et simple, qui vise à offrir à ses clients des prestations à la hauteur de leurs espérances. Des prestations qui finalement ont un coût, mais qui permettent à qui le désire d’avoir entre les mains un document et des conseils sur-mesure.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »